Stoltz Frères à Paris 1874-1910

Publié le par Solnade

Esteban Elizondo nous disait précédemment que Jean-Baptiste "Stoltz s’est progressivement conquis un prestige non négligeable. A sa mort en 1874 ses fils Eugène et Edouard fondèrent une société sous le nom de Stoltz Frères et construisirent par la suite une bonne centaine d’orgues en France, ainsi qu’un nombre bien plus restreint dans d’autres pays, entre autres l’Espagne, le Royaume-Uni, Cuba, Pérou, la Grèce, les Philippines, Syrie ..."

Toutes les réalisations STOLTZ sont reprises dans un catalogue : Grandes orgues et harmoniums. Maison fondée par Edouard Stoltz 30 rue Dutot Paris. Rennes - Paris, Oberth¥r, s. d. (v. 1900) ; plaquette petit in-8, brochée, couverture illustrée. 16 pp. Illustrations montrant les différents types d'orgues ; mécaniques, électriques, tubulaires, liste des orgues sur lesquels les ets Stoltz sont intervenus.

Stoltz Frères Paris fut fermé en 1910 faute de descendants.

Ci-dessous un maigre aperçu des travaux réalisés en France :


1850  Eglise Santa Maria Assunta -  OLMETO, Corse
Orgue réalisé par les frères Stoltz en 1850, l’un des plus intéressants de l’île.

1855  Eglise Notre-Dame, VINCENNES, Val-de-Marne
Les orgues de Vincennes ont été exécutées entre 1855 et 1865 par les frères Stoltz.

1861 Eglise abbatiale de BEAUGENCY, Orléans/Blois

    * 5 mars 1861 - Devis pour un orgue 19 jeux de Stoltz. "Le Conseil de Fabrique abandonne à M. Stoltz l'ancien orgue de la paroisse moyennant cinq cents francs, moins un jeu de flûtes (sic) et toute la boiserie du buffet que conservera le Conseil. de Fabrique".
    * 25 mars 1861 - L'orgue de choeur a été malmené pendant les travaux de restauration de l'église. Stoltz accepte de le réparer pour 250 ou 260 francs. Les 500 francs de l'ancien orgue vendu à M. Stoltz serviront à couvrir ces frais. A cette date, on signale la présence de l'orgue de 19 jeux dans l'église.
    * 3 avril 1861 Après le refus de l'orgue de 19 jeux, Traité pour un orgue de 34 jeux. Stoltz accepte en outre de réparer à ses frais l'orgue de choeur (Weggman). Le nouveau traité stipule que l'orgue de 19 jeux ne pourra être enlevé qu'après son remplacement par le nouveau.
    * 27 juillet 1861 - Le Conseil de Fabrique traite avec Renard, menuisier à Beaugency pour la construction d'un buffet (1.800 francs). Celui que pouvait fournir Stoltz est jugé trop cher (3.300 francs).
    * 10 avril 1861 - L'orgue commandé était estimé à 17.000 francs, mais "M. Stoltz a fait savoir que pour mettre le pédalier en rapport avec l'importance de l'orgue, il faudrait ajouter 28 gros tuyaux, d'où une dépense supplémentaire de 800 francs".
    * 9 janvier 1862 - M. Savart, propriétaire demeurant à Beaugency ouvre à la Fabrique
    * 22 mai 1862 - Réception de l'orgue de tribune.
    * 1862. Peinture en brun Van Dick de la galerie des orgues corniche de l'orgue, les feuilles d'acanthe et la poutre au dessus, sur toute la surface de l'orgue. un crédit de 12.000 francs destiné à payer l'orgue. Une souscription est ouverte auprès des paroissiens.


1861-1862  Cathédrale de CAHORS


1867  Cathédrale Saint-Caprais – AGEN
Les frères Stoltz proposent un devis de réparation du grand-orgue, suite à un violent orage. Cette réparation est terminée le 20 octobre 1868

 
1878  Eglise Saint-Germain, VITRY-sur-SEINE
Orgue :  partie instrumentale, construit en 1878 par les Frères Stoltz [classé en 1995]

 
1880   Eglise Saint-Médard, 141, rue Mouffetard PARIS 5e
De la reconstruction de l’église entreprise à la fin du XVe siècle existent toujours les trois premières travées de la nef de style gothique flamboyant. L’église fut achevée en 1622 ; son chœur est décoré à l’antique en 1784. On peut remarquer la chaire de 1718 et le buffet du grand orgue des frères Stoltz (1880).

 
1883  Eglise Saint-Saturnin, NOGENT
L'orgue de neuf jeux, construit par les Frères Stoltz en 1883, a été successivement restauré par le célèbre facteur Cavaillé-Coll en 1901, puis par Beuchet-Debierre en 1974.

 
1887  Eglise Saint-Denis – AMBOISE
  Devenu temple de l'Etre Suprême en 1794, l'Eglise Saint-Denis reçoit l'ancien orgue de la Collégiale Saint-Florentin du Château d'Amboise, mais on ignore tout de sa composition. … En 1883, la paroisse demande un devis à MERKLIN puis, en 1887, un autre devis aux frères STOLTZ, mais, faute de moyens, ne peut donner suite.


1890  Cathédrale  Saint-Etienne de SENS
À cette date, une restauration est confiée aux frères Stoltz. Le sommier du Grand Orgue est refait à neuf et porté à 56 notes, un Récit de 8 jeux est ajouté, ainsi que des jeux de 16 pieds à la Pédale portée à 30 notes. Mais le Positif conserve son ancien sommier à l'étendue de 48 notes: CD-c3 sans premier Do dièse. L'orgue ainsi modifié est inauguré le 10 décembre 1890 par Maurice Sergent, organiste de Notre-Dame de Paris, qui résidait fréquemment à Sens.
Enfin, en 1937, Gutschenritter installe une machine Barker et des appels d'anches et pose une Flûte harmonique prévue par Stoltz au Grand-Orgue.



Saint-Léger – LENS
L’église Saint-Léger qui fut détruite en 1916 possédait un orgue construit par les frères Stoltz, facteurs d’orgues à Paris. Le buffet qui abritait cet instrument était de style Louis XV. Il comportait à chaque extrémité deux parties rondes supportées par des consoles sculptées et surmontées d’un ange haut de 1,25 m. La partie centrale était terminée par une coupole surmontée d’un ange de 2m de haut, sonnant de la trompette.


1879  Eglise St Pierre et Paul OBERNAI
Un orgue d'exception.  En 1879, Obernai avait eu des propositions de Cavaillé-Coll (38 Jeux), des Frères STOLTZ (31 Jeux), de Heinrich KOULEN (45 Jeux), et deux nouveaux devis de Merklin ("Devis n°3 et 4"). Joseph Merklin les rédigea lorsqu'il passa à Obernai à l'occasion du montage de l'orgue du Temple-Neuf. Le 02/06/1879, Gustave SIEBER, maire d'Obernai, présenta les projets au Conseil municipal.


...










Publié dans histoire

Commenter cet article