Oberstaufen du 3e au 17e siècle

Publié le par Solnade

Hagspielerei à Oberstaufen


Oberstaufen à travers les siècles

 

3e siècle

Les Romains, pour faire passer leurs troupes à travers le Tyrol, construisent la « Via Decia », qui deviendra une 2e route essentielle sur laquelle le sel extrait à Hall près d’Innsbruck sera  acheminé vers Bregenz au Moyen-Âge.


9e siècle

La région a déjà subi une invasion alémanique vers le 6e.


Le Couvent bénédictin de St-Gall, suite à des legs en 817 et 868, devient seigneur foncier à Staufen.


13e siècle

Après la chute des Hohenstaufen, Staufen est dominé par le chevalier von Schellenberg qui y construit un château.Entretemps, l’abbaye bénédictine de Mehrerau près de Bregenz est  devenue propriétaire à Wolfsried, Zell, Windegge, Weissenbachmühle et Wiedemannsdorf.

 

14e siècle

Les Comtes de Montfort acquièrent le château et domine la seigneurie de Stauffen.

 

15e siècle

Les paysans se soulèvent.

Staufen acquiert une certaine réputation pour la qualité de ses draps.


16e siècle

En 1507, Staufen accueille Maximilian I qui s’y attarde pour la chasse.

Son père Friedrich III y avait acquis le « Marktrecht » (droit de marché).

1525 c’est une nouvelle guerre des paysans. Le château est brûlé. Staufen et ses environs devient un champ de bataille pour les paysans de l’Allgäu et de Bregenz.

1567 , fin du règne des Montfort.

1573, Staufen domine la route du sel du Tyrol au Lac de Constance.

A la fin de ce siècle les habitants de Staufen doivent prendre part aux guerres contre les Turcs.


17e siècle

La terrible Guerre de Trente Ans eut également des répercussions très graves dans la région où se succédèrent les hordes impériales et suédoises apportant avec eux malheurs et épidémies. La cour d’Immenstadt fuyant la peste vient se réfugier au château de Stauffen.

En 1640, Stauffen perd environ 30% de sa population. Ce qui n’est rien par rapport à Hestroff qui en perdit quasi 90 %.


Au cours de la 2e moitié du 17e, alors que la population augmente sensiblement, les jeunes gens issus de familles nombreuses doivent s’expatrier, faute de ressources suffisantes sur place.

"In der zweiten Hälfte des 17. Jahrhunderts, als die Bevölkerungszahl wieder gestiegen war, sind insbesondere aus kinderreichen Familien im Konstanzertal, wo es keine Existenzmöglichkeiten mehr gab, junge Leute ausgewandert. Als Zielorte sind Lothringen, Rom und Wien genannt."

1125 Jahre Oberstaufen, page 17

C’est ainsi qu’après 1680, début de nos registres paroissiaux à Hestroff, nous trouvons traces des frères et/ou cousins HAGSPIEL venus chercher fortune en Moselle francique.


A Hestroff, nous avons des traces écrites pour Rodolphe né vers 1650, Martin vers 1650 et Benedikt vers 1652.


En Moselle-Est, nous trouvons Maurice né vers 1650, Christian et Johannes né à Immenstadt non loin de Staufen, tous 3 déjà mariés avec respectivement Gertrude ALTERBRUCH, Katarina et Anna MEISBURGERIN. Ces trois frères sont probablement venus avec leur père Leonard + vers 1701 à Bettring. Selon un contrat signé vers 1680-82, Maurice fut engagé, en même temps que son cousin Maurice LESER,  par le maire KLOCK au nom du Duc de Deux Ponts, pour reconstruire la maison curiale.

 

Hélas, il est impossible de vérifier les archives de Stauffen dont les registres paroissiaux ont été entièrement détruit lors du grave incendie qu’a subi la ville en 1680. Des écrits doivent cependant subsister car l'auteur de 1125 Jahre Oberstaufen mentionne la Lorraine, Rome et Vienne...

Rodolphe, Martin, Benedikt, Maurice, Christian, Johannes et les autres étaient donc cousins avec Matthias Hagspiel x Maria Jörg, ancêtres de Maria Haspiel-Hertlein.


 


Commenter cet article