Aimé Désiré HACKSPILL, dit le Tigre °1815 + 1881

Publié le par Solnade

Précédemment, nous vous avons évoqué les deux orphelins de père qu'a laissés en Bretagne Pierre HACKSPILL, le Lorrain, en s'éteignant à Vannes en juillet 1812.

Des deux enfants issus du 2e lit, nous vous présentons Aimé Désiré dit le Tigre né à Vannes dans le Morbihan le 7 janvier 1815 et décédé vers 1881 à Loudéac en Côtes d'Armor.

Pierre Aimé est le benjamin de Pierre Marie Vincent né deux ans plus tôt, à Vannes également, le 11 août 1813, pour lequel nous n'avons ni mariage, ni décès (avis aux cousines Lulu & Mick pour compléments d'info!).

Pierre Aimé, maître charpentier et ébéniste se marie deux fois.

Première union avec Marie CRESSANT avant 1865. Pas de descendance connue.

Deuxième union avec Perrinne CABO en février 1865 à Loudéac, dont le père est à ce moment-là maire d'une commune connue depuis 1792 comme
centre de l'insurrection bretonne, où la levée de l'impôt devint dangereuse. 7e ville des Côtes d'Armor, Loudéac, située au coeur de la Bretagne, devient le dénominateur commun à nos cousins Bretons. Notre cousine Marie-Ange GLORY, centenaire, ne vient-elle pas d'y être inhumée ?

Le couple a 6 enfants, dont 5 garçons et 1 fille : ô bonheur ! Chacun des enfants, dont les prénoms honorent Marie, aura une postérité :

| ...HACKSPILL Louis Marie N : 14/02/1868 Loudeac (22)   Maître menuisier à Loudéac
| ...HACKSPILL Aimé Louis Marie dit Jean Marie N : ../10/1870 Loudeac (22)   Entrepreneur de zinguerie à Uzel
| ...HACKSPILL Marie N : 08/08/1873 Loudeac (22) 
| ...HACKSPILL Pierre Marie Aimé N : 11/01/1876 Loudeac (22)  Maréchal Logis colonial; Médaille militaire; Buraliste à Quimper; Epicerie fine
| ...HACKSPILL Jean Marie N : 12/02/1878 Loudeac (22)  Entrepreneur de zinguerie à Uzel et commerce d'armes et cycles
| ...HACKSPILL Joseph Marie N : 08/08/1880 Loudeac (22) D : 11/09/1943 Plumieux (22) Professeur de menuiserie;Maître menuisier & ébéniste à Plumieux

Paul Hackspill, un de ses descendants, nous révéla en 2006 que Pierre Aimé Hackspill, doué d'une force peu commune, était redouté de tous. Ce qui lui valut d'être appelé le Tigre par ses contemporains. Il aurait également repris le métier d'ébéniste et maître charpentier en souvenir de son frère aîné...





Publié dans Branche Martin

Commenter cet article