Lettre à Marguerite Salomé FRANCK, Vichy 17 juin 1890

Publié le par Solnade

Vichy, mardi 17 juin 1890

Ma chère Marguerite,

J’ai cru un instant que je ne pourrais pas vous écrire aujourd’hui.

Il est 2 heures passées et je viens de recevoir la visite de Mr de Marcilly. Vous savez que quand il s’installe quelque part, ce n’est pas pour cinq minutes. Voyant le temps me gagner, j’ai fini par tirer ma montre et je lui ai demandé la permission de vous écrire un mot avant le départ du courrier. Il a enfin compris et a pris congé de moi en me chargeant de tous ses compliments pour ma famille et pour vous en particulier.

Je ne puis du reste que vous répéter ce que je vous ai dit hier. J’arriverai demain au Puy à 6 heures 4 s et à 7 heures nous pourrons nous mettre à table. Dites à Victor qu’il vienne me chercher et à Antoine qu’il se trouve à la gare avec une voiture réglementaire pour prendre ma malle. Cette voiture devra être demandée par lui de ma part au Major dans la journée.

Ma santé est toujours bonne et je suis très heureux de rentrer à la maison, surtout après les émotions des jours précédents.

Madame Grellety a voulu à toute force envoyer quelque chose à Loulou de la part de Berthe. Je rapporterai donc à mon mauvais sujet un bateau et une balle, plus un chien savant.

Attendez-moi pour dîner et si Loulou a eu de bonnes notes, permettez-lui de venir me chercher à la gare. Je vous embrasse de tout cœur en attendant que je puisse le faire en réalité.

Votre affectionné mari,

Louis

Publié dans Marguerite Salomé

Commenter cet article