Victor Pierre Marie HACKSPILL °1904 +1981 et Lucie BÉRÉHOUC +1980

Publié le par Solnade

Nous continuons à évoquer avec vous et pour vous les cousins HACKSPILL qui nous ont quittés. Les dernières correspondances avec Mick nous ont permis de mieux connaître ses parents Victor et Lucie H de Quimper, couple qui n'avait pas l'air de se reposer sur leurs lauriers.

En août 2008, Mick nous causa un peu de leur épicerie fine si renommée à Quimper, qui appartenait à Victor et Lucie :

Ce sont nos parents qui avaient une épicerie fine et une confiserie crées en 1893 par madame Tanguy la créatrice des crêpes à dentelles.TANGUY. Une institution en Bretagne.  Maintenant ça n'a plus rien à voir car au lieu d'être roulées à la main elles sont faites à la machine ... C'est le modernisme !!!


Par ailleurs, nous savions depuis 2005 au moins, suite aux confidences du cousin germain Paul H de Plaine, que Victor le mari de Madame Haschpille était aussi un excellent tireur. Toutefois, nous ne savions point que Victor avait collectionné tant de médailles...

Mick vient de nous envoyer deux photos et les commentaires suivants :


"Les médailles sont celles de papa pour des championnats de tir. Déjà avant la guerre, ils allaient avec la Quimpéroise à des championnats nationaux à Versailles et ailleurs. Et dans les années 50, avec des copains, ils ont réussi à remonter l'équipe de tir à la Quimpé et ont recommencé leurs divers championnats. Tout ça lui a valu une décoration du Ministère de la Jeunesse et des Sports"
 


Adolphe CHéRON, né en 1873 dans les Hauts-de-Seine, était de 1933 à 1934 membre du gouvernement français en charge de l'éducation physique.



NB : Toute l'actualité du grand ouest : La Quimpéroise tir : la fin d'une époque - Quimper

vendredi 23 février 2001

Dimanche, ultime séance au stand de la rue Jean-Jaurès

Le stand de tir de la rue Jean-Jaurès va être rasé pour réaménager le quartier. Dimanche, La Quimpéroise va organiser une dernière compétition officielle avec les membres actuels et les anciens du club.

C'est une longue page de son histoire que La Quimpéroise va tourner dimanche 25. Le club centenaire va, en effet, organiser la dernière compétition officielle dans les locaux de la rue Jean-Jaurès. Dans le cadre de l'aménagement de ce quartier, le stand de tir où sont logés les tireurs quimpérois va être rasé, sans doute à la fin du mois de mars. Pour les membres du club, l'opération n'est pas anodine car ils vont voir disparaître là une partie de la longue mémoire de La Quimpé.

Publié dans Branche Martin

Commenter cet article