Louis François Henri °1880 +1963 , chargé de cours à la Fac de chimie à Nancy 1913-1914

Publié le par Solnade

Nous avons déjà évoqué le parcours de Louis Hackspill l'Académicien, dit le Chimiste. Grâce à son père Louis Céleste, colonel à la retraite domicilié à Versailles, nous avons un petit aperçu de sa vie de célibataire à l'âge de 33 ans à Nancy où il fut nommé chargé de cours à la faculté de chimie en novembre 1913.


Ses préoccupations sont celles de tout jeune homme nouvellement muté dans une ville qu'il ne connaît pas.


"Papa Poule" cependant veille au grain et même à distance aide et conseille son enfant unique. Ses préoccupations sont touchantes et toujours d'actualité près d'un siècle plus tard. De quoi décomplexer toutes les mères juives et les Tanguy de l'hexagone...


Quelques passages savoureux de la correspondance (toujours à sens unique) Versailles - Nancy :


 

7 novembre 1913


 

Nous avons reçu hier matin ta carte du 5 novembre et nous sommes heureux de te savoir en bonne santé, promu officiellement aux fonctions intéressantes de Chargé de cours avec de superbes appointements, 9.900 francs. Tu as beau dire, c'est assez joli à ton âge, avec une situation aussi agréable que la tienne. Pour moi, cela vaut mieux que 10.000 francs dans l'Industrie à la merci de patrons qui peuvent vous remercier d'un jour à l'autre. Donc félicitations.

 

Tu me dis que tu crains de ne pas avoir reçu ta toque pour la séance d'ouverture, jeudi prochain 15 courant. Cela me paraîtrait invraisemblable. La grande caisse n° 2 qui contient ta toque et son carton, a été mise au chemin de fer, en petite vitesse le mardi matin 28 octobre. J'ai le reçu qui accuse un délai de transport de 8 jours, plus 2 jours pour le départ et l'arrivée. Total 10 jours qui se terminent le jeudi 6 novembre, c’est-à-dire hier. Tu dois donc avoir ta caisse, dont je t'ai remis la clef. Dans le cas où le chemin de fer ne te l'aurait pas livrée, il faudrait me prévenir de suite et la réclamer à la gare. Elle est adressée à domicile. Déballe-la avec précaution; il y a une quantité de bibelots plus ou moins fragiles. N'oublie pas le Kirsch, dans le gros tube. Enfin dis-moi de suite si tu l'as reçue, car, dans le cas contraire, je t'enverrai le bulletin qui m'a été remis par la gare des Chantiers.

 

Je suis allé à la mairie pour faire la déclaration de ton changement de domicile; je t'envoie le récépissé, qui te servira pour ton inscription sur la liste électorale de Nancy. Tu présenteras en même temps ton bail pour montrer que tu es habitant de Nancy depuis le 1er octobre, et tu pourras ainsi voter aux importantes élections du 1er mai prochain. Mais cette démarche ne presse pas et peut se faire au dernier moment lorsqu'on est averti par voie d'affiches de la révision des listes électorales. En attendant, range précieusement ton bail et ta déclaration.

J'ai reçu ces jours derniers une lettre de Madame Berthe. Elle est assez curieuse pour que je te l'envoie. La pauvre dame est actuellement dans les mains de quatre médecins, dont un masseur vibrateur. Si elle leur échappe elle aura de la chance. Madame Berthe demande si tu désires être présenté à Mr et à Mme Cartier-Bresson.




Publié dans Louis III

Commenter cet article