Abbé Louis Pierre Jean Baptiste Hackspill °1871 †1945, prêtre, journaliste, député

Publié le par Solnade

Louis Pierre Jean Baptiste HACKSPILL est né le 29 juin 1871 à Bouzonville en Moselle.

Professeur d'exégèse aux Facultés catholiques de Toulouse.
Curé de Saulny près de Metz, député au Landtag et membre de l'Académie nationale de Metz en 1913.
Fait prisonnier en juillet 1914.
Fondateur de la Libre Lorraine dont il fut directeur de 1818 à 1923.
Député de la Moselle sous l'étiquette Entente républicaine démocratique du  16/11/1919 au 31/05/1924.

Curé de Craincourt en Moselle.

Louis H décède le 19 décembre 1945 à Maincourt en Meurthe-et-Moselle. Inhumé à Bouzonville.


Louis est l'aîné d'une fratrie de 4 enfants. Ses frères Paul et Mathieu furent respectivement médecin à Hayange en Moselle et ingénieur à Strasbourg.


Et si vous nous aidiez ?
Républicain Lorrain du samedi 19 fev 2006

Journal engagé. Nous revenons sur la deuxième partie d'une énigme 2004 qui concernait l'historique du journal Lothringer Volkszeitung. François Roth a abordé cette question dans son ouvrage "Le temps des journaux" publié en 1983 aux Presses Universitaires de Nancy-Editions Serpenoise. Le Lothringer Volkszeitung (sous titré La Libre Lorraine) est un quotidien catholique de langue allemande, publié à Metz entre 1918 et 1940, qui s'inscrit dans la continuité d'un précédent quotidien messin, le Lothringer Volksstimme, paru de 1902 à 1918.
Le Volkszeitung se place sur une ligne autonomisante et défend ardemment le particularisme alsacien-lorrain. La direction politique du journal est d'abord entre les mains de l'abbé Louis HACKSPILL (décembre 1918 à avril 1923), puis entre celles de l'abbé Jean-Jacques VALENTINY (de 1923 à 1940). Valentiny est assisté par un rédacteur gérant, Léon WOELKY, par deux ou trois journalistes permanents et quelques collaborateurs ecclésiastiques anonymes. Le Volkszeitung dispose aussi de nombreux correspondants locaux bénévoles parmi le clergé. Entre 1924 et 1930, le journal est taxé d'"organe des milieux cléricaux" qui, sous le couvert de la religion, fait oeuvre de propagande autonomiste.
Ce quotidien politique milite alors pour l'adhésion des catholiques lorrains au parti du Centre Catholique. Valentiny, avec le soutien de Mgr PELT veut réorienter son journal vers une ligne plus modérée. Les autonomistes déclarés sont peu à peu évincés du conseil de surveillance. Autour du Lothringer Volkszeitung, imprimé rue Mazelle à Metz, se constitue un groupe de presse : d'autres titres (comme le Metzer Katholisches Volksblatt) sortent de son imprimerie. M. Schmitt de Freymind Merlebach, ancien abonné du Lothringer Volkszeitung, précise que le journal reparaît après la libération sous le nom français de Courrier de Metz. Celui-ci cessera son activité vers 1960.


Publié dans généalogie

Commenter cet article

Jean Michel MOST 15/08/2009 20:25

Bonjour,

je suis le petit fils de Joseph Léon WOELKY ex rédacteur gérant du journal de l'abbé Hackspill dont ma mère se souvient très bien . Et je fais des recherches généalogiques sur ma famille. Auriez vous encore des informations sur mon grand père (décédé en 1979) ? cela me ferait bien plaisir.
Si oui merci d'avance.
Très cordialement
J.M.MOST